Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chronique : derniers articles publiés.

Le Parti, point de situation et perspectives. La « sécurité nationale », assurance à large scope pour la pérennité du Parti-État

Après un arrêt sur image, radiographie des effectifs du Parti-État et de son recrutement, l’analyse qui suit décrit comment ses membres ont en fait l’outil exclusif des relations avec la société et de son contrôle. Sous l’égide de Xi Jinping, l’appareil, expression ultime et politiquement imprenable du pouvoir chinois, a mis en place - confondues avec une conception élargie de la « sécurité nationale » - les conditions de sa propre sécurité politique.
Celle-ci articule sa légitimité non seulement à l’efficacité qui réside en sa capacité de mobilisation opérationnelle des énergies en vue du projet de renaissance, mais aussi à un arsenal de contrôle répressif tenant à distance toute contestation au prétexte de la (...)

Bruits de ferraille en mer de Chine de l’Est. Chronique d’un nationalisme enflammé et contrecoups

Alors qu’une partie des stratèges français nourris au concept de l’indépendance gaullienne à l’égard de l’Amérique et de l’OTAN, se méfient du risque d’engrenage pro-américain porté par la stratégie « Indo-Pacifique », l’armée française s’est récemment déployée dans le Pacifique occidental avec les moyens de la mission Jeanne d’Arc 2021, qui regroupe la frégate légère furtive Surcouf de la classe Lafayette (3800 t) et le porte-hélicoptères amphibie Tonnerre de la classe Mistral (22 000 t).
En arrière-plan de l’exercice pèse la méfiance diffusée par l’inflexible stratégie de force de Pékin. Pour compenser l’exiguïté de son domaine naval, la Chine réclame depuis 1948 la souveraineté sur 80% de la mer de Chine du sud. En (...)

Retour sur la troublante psychose de l’origine fabriquée de la pandémie

Décidément, nombre d’interrogations restées sans réponses et la hantise d’un virus échappé d’un laboratoire à Wuhan n’en finissent pas de peser sur le régime. Le 29 mars, a été rendu public le rapport de 124 pages sur la mission d’enquête d’une équipe de chercheurs internationaux. Ayant séjourné 27 jours en Chine et à Wuhan, elle était chargée d’éclaircir les causes et les conditions du déclenchement de l’épidémie globale qui dure depuis plus de 16 mois, ayant à la date de la rédaction de cette analyse, tué près de trois millions de personnes.
Alors que Pékin réfutait les accusations d’avoir retardé la mission quand bien même elle ne fut, sous d’incessants prétextes, seulement autorisée une année après l’explosion (...)

A Hong Kong, Pékin impose le patriotisme électoral et éteint la mèche démocratique allumée par Chris Patten

Le 4 mars, au premier jour de la réunion annuelle de l’ANP, le Premier Ministre qui, au passage, a mis en garde les éventuels trublions que sont les États démocratiques qu’il s’agissait d’une affaire intérieure, a révélé la teneur d’une réforme électorale du scrutin de désignation du gouverneur de Hong Kong et des députés du Legco.
L’essentiel reprend l’idée exprimée par l’appareil depuis l’apparition des tensions autour du projet d’élection du chef de l’exécutif au suffrage universel selon laquelle la démocratie dans l’ancienne colonie britannique ne serait acceptable qu’à la condition que les candidats aient d’abord fait la preuve de leur patriotisme chinois.
Lire : Hong Kong : un suffrage universel aux « (...)

Covid-19 – Wuhan. L’OMS a rendu son rapport. Satisfait, Pékin invite à regarder ailleurs

Après de longs mois d’atermoiements politiques et de retards dans l’attribution des visas, plus d’un an après l’apparition des premiers cas de Covid-19, une mission de l’OMS étroitement suivie par l’appareil, a réussi à se rendre à Wuhan.
Elle vient de rendre son rapport. Il est très diplomatique et le moins qu’on puisse dire est que les observateurs sont sceptiques.
Tout en rejetant l’hypothèse de la fuite d’un laboratoire à l’appui de laquelle, après un an de délais, il aurait en effet été difficile de trouver une preuve, les conclusions accordent en revanche du crédit à la théorie favorite du gouvernement chinois, que le virus pourrait avoir été importé en Chine par des produits congelés.
Le rapport qui (...)