Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial : derniers articles publiés.

Au sommet des Amériques à Los Angeles, l’ombre portée de la Chine

Le spectaculaire élan de la Chine de Xi Jinping sur les plates-bandes traditionnelles de Washington en Amérique Latine n’est pas nouveau. Jean-Paul Yacine l’avait déjà analysé en détail dès 2014 : Un souffle chinois sur l’Amérique Latine.
Aujourd’hui cependant la poussée des intérêts chinois que les stratèges à Washington de plus en plus inquiets considèrent comme des « empiètements » s’est accompagnée d’une sérieuse déconvenue stratégique.
Plusieurs dirigeants sud-américains dont les présidents Lopez Obrador du Mexique, Xiomara Castro des Honduras, le Bolivien Luis Arce, le Guatémaltèque Alejandron Giammatei et Ralph Gonsalves, premier ministre de Saint-Vincent et Grenadines ont boycotté le 9e sommet des (...)

Biden en Asie. Jeux de postures et d’influences. Une hypothèse d’apaisement ?

Du 20 au 24 mai, le président Joe Biden s’est rendu en Corée du Sud et au Japon. Depuis son entrée en fonction, le 20 janvier 2021, il y a 16 mois, c’était son premier voyage en Asie, dans les deux pays proches alliés de l’Amérique abritant un nombre important de bases militaires et de troupes américaines. Le voyage faisait suite à la première invitation en 45 ans, les 12 et 13 mai derniers, des dirigeants de l’ASEAN à la Maison Blanche. En pleine guerre en Ukraine, la succession des deux événements était un message appuyé de la volonté des États-Unis de rester malgré tout en première ligne en Asie, alors que les tensions avec la Chine qui n’ont pas faibli, étaient encore exacerbées par les menaces (...)

Un policier inflexible à la tête de Hong Kong

Le 8 mai, confirmant la dérive autocrate, c’est l’ancien chef de la RAS pour la sécurité et ancien Premier secrétaire de l’administration John Lee Ka-chiu (李家超 Li Jiachao) qui a été désigné pour succéder à Carrie Lam à la tête de Hong Kong.
Preuve que l’esprit démocratique s’est effondré, Lee, seul candidat en lice, a obtenu 1416 voix des 1428 votes exprimés par le Comité électoral (il y eut 33 abstentions ou absents), soit 99,16% des bulletins.
Le vote a eu lieu sous l’égide de la nouvelle loi électorale entrée en vigueur au printemps 2021 (lire : A Hong Kong, Pékin réforme la loi électorale, durcit la gouvernance et élimine la mouvance démocrate) dont les points clés sont la réduction de moitié des sièges élus (...)

Les affres de la stratégie de « zéro-covid ». Résilience de l’appareil et tolérance de l’opinion

Les informations qui parviennent de plus de quarante grandes villes chinoises confinées pour tenir coûte que coûte l’objectif du « zéro covid » sont alarmantes.
La mystique autoritaire, responsable, patriote et normalisatrice qui tire profit de l’esprit de cohésion et des inquiétudes de la population, a rarement été aussi prépondérante pour imposer un mode de réaction collectif à ce point rigoureux et en même temps aussi crispé contre le danger socio-politique et sanitaire que représenterait pour le Parti une reprise de grande ampleur de l’épidémie.
Deux années après les ratés politiques de la réaction initiale à l’épidémie à Wuhan, avec en arrière-plan idéologique le souci de s’afficher comme un meilleur (...)

La proximité sino-russe à l’épreuve de la guerre

Alors que se déroulent les opérations militaires russes en Ukraine les échanges sino-américains s’accélèrent sur un mode irrité. La relation baigne dans des rumeurs à propos des connivences sino-russes, ponctuées de menaçantes mises en garde publiques de Washington auxquelles Pékin répond sur un ton offusqué. La rareté et le caractère partiel des informations officielles, troublées par l’avalanche des commentaires sur les réseaux sociaux chinois et occidentaux compliquent l’analyse.
Un premier point d’orgue fut la rencontre du 14 mars à Rome entre Jake Sullivan, 46 ans, avocat démocrate et conseiller pour la sécurité nationale de Joe Biden et Yang Jiechi, 72 ans, ancien ambassadeur à Washington et depuis (...)