Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial : derniers articles publiés.

A Samarkand, les hiatus de la réunion de l’OCS

Quand les 15 et 16 septembre le Président Xi Jinping s’est rendu à Samarkand pour assister en qualité de membre fondateur avec la Russie et quatre pays d’Asie Centrale au sommet de l’Organisation de Coopération Shanghai créée en 2001, c’était la première fois qu’il quittait la Chine depuis trois ans.
Préoccupé par son interminable lutte contre l’épidémie menée par la stratégie illusoire de « zéro-covid », le n°1 chinois s’est rendu dans la ville mythique des anciennes routes de la soie abritant le mausolée de Tamerlan au moment même du revers abondamment commenté dans les médias occidentaux des troupes russes localement bousculées à Kharkiv par une contre-offensive ukrainienne.
Alors que parvenaient les (...)

Vague de chaleur extrême. Défi climatique et énergétique

Alors que parti a fixé la date de son 20e congrès au 16 octobre, le 23 août, une semaine avant de rendre compte des catastrophiques inondations au Pakistan ayant provoqué plus d’un millier de morts et beaucoup de destructions, le journal anglo-saxon New Scientist, fondé à Londres en 1956, très lu dans la communauté scientifique et porteur d’un honnête souci de vulgarisation, titrait que la vague d’extrême chaleur qui frappe la Chine, affectant la production d’énergie, la distribution d’eau et la production agricole était « la plus sévère jamais enregistrée sur la planète. »
Alors que le 18 août en France un pic équivalent de 43°C a été enregistré à Biarritz, le 18 juin, en Chine, dans de grandes parties du (...)

La 4e crise de Taïwan. Quels risques d’escalade ?

Le 4 août, 24 heures après le départ de Nancy Pelosi, le Parti communiste chinois au pouvoir à Pékin depuis 1949, mettant à exécution ses menaces, a annoncé que les représailles militaires contre Taïwan avaient commencé à 04h00 GMT (06h00, heure de Paris).
Les vastes démonstrations de forces (tirs de missiles armés, intrusions de chasseurs de combat et manœuvres navales dans le Détroit et autour de l’Île) qui doivent durer jusqu’au dimanche 7 août 4h00 GMT, ripostent à l’accueil réservé dans l’Île par Tsai Ing-wen à la Présidente de la chambre des représentants.
Troisième dans l’ordre protocolaire américain, Nancy Pelosi, qui par le passé s’était souvent signalée par ses critiques des abus du régime chinois, est (...)

Au Xinjiang, la mémoire occultée et la victoire de Xi Jinping sur le terrorisme

Du 12 au 15 juillet, le président Xi Jinping s’est rendu au Xinjiang. Au cours de son séjour, il a entre autres été applaudi par les étudiants à l’Université d’Urumqi et a inspecté les plantations de coton d’une unité de « Bingtuan » – groupes paramilitaires de développement boycottés par Washington - ; pour la partie culturelle, coiffé d’un chapeau de cowboy, les yeux protégés par des lunettes noires, il a visité les ruines de Tourfan.
Ancienne oasis sur l’une des routes de la soie, la ville est, avec sa mosquée d’Emin au minaret en forme de cône haut de 44 m, le symbole de la conquête de la région par l’Empire Qing au milieu du XVIIIe siècle marquée par le ralliement des Ouïghours d’Emin Khoja (d’où le nom du (...)

Les BRICS, la puissante démographie des émergents, le défi anti-américain de la Chine et le déclin de l’Occident

Avec en arrière-plan, la féroce compétition entre l’Occident et l’alliance sino-russe, sur fond de brutale guerre en Ukraine ponctuée de destructions et de massacres, la géopolitique mondiale en plein ébranlement vient de connaître une succession de forums concurrents.
Les thèmes évoqués, les déclarations et le déroulement des rencontres ne permettent pas d’envisager la fin de l’invasion russe contre son voisin ukrainien, ni même un apaisement des tensions entre les alliés occidentaux européen, américain et japonais, chapeautés par Washington et l’OTAN et le couple sino-russe. Notons que ce dernier est épisodiquement rejoint par l’Inde qui, prudemment, s’applique à garder un pied dans le camp antichinois et (...)