Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie : derniers articles publiés.

L’offensive des véhicules électriques chinois

Le 2 septembre, le mensuel d’économie–finances « Capital » faisait état de l’arrivée surprise dans le « top 10 » des ventes en France de voitures entièrement électriques du SUV chinois MG ZS EV (659 unités vendues en août).
Avec un prix très agressif 29 990 € (contre plus de 37 850 € pour le SUV de Peugeot e-2008), ce pionnier de l’automobile électrique chinoise en Europe est produit par MG Motors, filiale de SAIC Motor Europe, appartenant au groupe public Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC).
Pour modérer l’enthousiasme des adeptes de ce véhicule carrément « low cost » qui propose cependant les dernières innovations en matière d’amortisseurs et de freinage régénératif, précisons tout de même que (...)

La station spatiale Tian Gong accueille trois spationautes chinois. Dans l’espace, comme sur terre, l’humanité avance en ordre dispersé

Le 17 juin dernier, trois astronautes chinois ont débuté une mission de trois mois sur la station spatiale chinoise indépendante de la version internationale dont Pékin a été exclu.
Au milieu d’une sévère controverse internationale où le G7 et l’OTAN ont âprement ciblé la Chine qui se crispe, Pékin, imperturbable, poursuit son programme spatial à quatre volets :
1) Système Beidou de positionnement par satellites concurrent du GPS américain : Le système de navigation Beidou 3 est opérationnel 2) Exploration de la lune : Exploration de la face cachée de la lune et La sonde Chang’e 5 s’est posée sur la lune
3) Exploration lointaine : Compétition spatiale autour de la « planète rouge » et Le « Dieu du feu (...)

Le « Dieu du feu » chinois s’est posé sur Mars

Tôt dans la matinée du 15 mai, la Chine a posé sur Mars son rover à six roues baptisé Zhurong, 祝融 au cœur d’une vaste zone baptisée « Utopia Planitia » située dans l’hémisphère nord de la planète rouge.
Parti de Hainan, le 23 juillet 2020, à bord de la sonde Tianwen embarquée sur une fusée Longue Marche, le rover dont le nom est celui du Dieu du feu du classique des montagnes et des mers 山海经 – Shanhaijing – était entré dans l’orbite de Mars le 10 février dernier.
Lire : Compétition spatiale autour de la « planète rouge ».
Alors que les missions vers Mars s’accélèrent , après les États-Unis et la Russie, la Chine est la 3e puissance à déposer un mobile sur planète rouge. Pour poser Zhurong, l’Agence Spatiale Chinois (...)

La station 天宫 Tiangong entre dans sa phase finale

Le 29 avril, la Chine a procédé depuis Hainan au premier des onze lancements prévus pour mener à terme d’ici 2022, l’assemblage en orbite basse – moins de 400 km d’altitude - de sa station spatiale, baptisée « Tiangong, Palais Céleste – 天宫 - ».
D’un poids total de 66 tonnes, la station aura, une fois achevée, la taille de l’ancienne station russe MIR, soit un cinquième de la station internationale, à laquelle les astronautes chinois n’ont pas accès à la suite d’un décret du Congrès interdisant à la NASA de coopérer avec la Chine. Ce que nombre de scientifiques américains avaient à l’époque regretté (lire : Shenzhou 10 et Tiangong 1, dernier arrimage. Quelle coopération avec la Chine ?)
Au scepticisme des (...)

Du train magnétique à l’écologie automobile intelligente. Mythes et réalités du nationalisme technologique

Le 13 janvier dernier, les chemins de fer chinois ont dévoilé à Chengdu un prototype de leur train hyper-rapide capable selon les médias officiels d’atteindre la vitesse inouïe de 620 km/h.
Glissant sur des rails magnétiques équipés d’électro-aimants, le train portant des bobines supraconductrices avance sans contact avec la voie sur le « coussin » électromagnétique créé par induction qui le sustente.
Point de situation.
Plusieurs projets identiques utilisant la technologie « Maglev – acronyme pour Magnetic levitation - » existent déjà en plus de la ligne longue de 30 km, inaugurée en 2002, reliant Shanghai à l’aéroport de Pudong en 7 minutes 30 à une vitesse moyenne de 245 km/h avec des pointes à 430 (...)