Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure : derniers articles publiés.

Radicale volte-face intérieure et signes d’apaisement de la querelle stratégique avec l’Occident et les États-Unis

Alors que les tensions autour de la préparation du 19e Congrès commencent à traverser le bureau politique soucieux de présenter dans cinq mois une image d’efficacité sans faille, la baisse brutale de la croissance est dans tous les esprits.
Dans l’appareil, les plus critiques relient la secousse économique qui frappe le pays aux récentes décisions de confinement rigide de Pékin et de plusieurs dizaines de villes dont Shanghai, poumon industriel et commercial de la Chine.
Signe de grande nervosité, le Gouvernement a, le 25 mai, sous l’égide de Li Keqiang, le premier ministre, tenu par vidéo-conférence une spectaculaire réunion de masse de 100 000 responsables politiques jusqu’aux échelons les plus (...)

Du risque d’instrumentaliser la lutte contre l’épidémie à des fins politiques

Cette année, la fête du 1er mai a été marquée par la très rigide stratégie dite du « Zéro-covid dynamique - (动态清零, dongtai qingling – mot à mot nettoyage dynamique - »). Pour Alex Payette, chroniqueur d’Asialyst, l’obstination de l’éradication complète qui menace à la fois l’équilibre économique du pays et la stabilité sociale est l’effet d’une lutte politique interne. Avec en tête son propre discours d’efficacité exemplaire comparée au « chaos » des démocraties, Xi Jinping semble considérer que l’obédience à ses injonctions d’élimination complète de la maladie par la mise en œuvre de confinements intraitables, serait la mesure des loyautés de l’appareil à sa personne. Poussé à ses limites, cet état d’esprit véhicule (...)

La proximité avec Vladimir Poutine en question. Vifs débats internes

Les débats de politique intérieure chinoise sont opaques. Il n’est cependant pas rare qu’ils soient rendus publics quand une des parties d’une controverse organise une fuite pour peser sur une décision. Il n’a pas fallu longtemps pour que le sujet de la position de la Chine à l’égard de la guerre en Ukraine apparaisse aux États-Unis.
Dans un article d’Asialyst du 27 mars, Pierre-Antoine Donnet posait clairement le problème « Face aux sanctions, la Chine peut-elle rester liée à la Russie ? ». La question avait été traitée trois semaines plus tôt par un document d’étude interne émanent de la structure du Premier Ministre.
Rédigée le 5 mars et distribué aux délégués à l’ouverture des deux assemblées, huit (...)

La réunion annuelle des deux assemblées et la guerre en Ukraine. Décryptage

Alors que Xi Jinping a proposé sa médiation dans le conflit ukrainien en même temps que celles de la Turquie, de l’Allemagne, de la France et d’Israël , Pékin a, du 4 au 11 mars, tenu la réunion annuelle de ses deux assemblées (Lianghui : 两会). Comme en 2021, la durée des sessions a été réduite à une semaine pour tenir à distance le risque d’une résurgence de l’épidémie provoquée par les rassemblements de foule.
Cautions de son affichage de « démocratie interne » mise en scène par le Parti, les sessions annuelles de l’Assemblée Nationale 全国人民代表大会 et celle de la « Conférence Politique Consultative du Peuple Chinois 中国人民政治协商会议 » (CCPC), sont l’affichage annuel détaillé des actions de l’Appareil pour gouverner la (...)

Xi Jinping est-il fragilisé à la tête de l’appareil ?

A la mi-décembre 2021, nombre de commentateurs avaient noté – événement insolite au milieu des hyperboles de la propagande entourant tous les faits et gestes du Président chinois – qu’un article du Quotidien du Peuple faisait l’éloge des réformes économiques de Deng Xiaoping, sans mentionner une seule fois Xi Jinping.
Un semaine plus tard, le 8 janvier 2022, Yan Xuetong, 阎学通, l’un des analystes chinois des relations internationales les plus connus en Occident, exprimait quelques inquiétudes à propos de « l’hubris » de puissance des jeunes nationalistes chinois, nés après 2000 dont le discours constitue une des armatures politiques des soutiens officiels à Xi Jinping.
La conférence faisait partie d’une des (...)