Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société : derniers articles publiés.

Indices d’une mise aux normes des mœurs dans une ambiance générale de défiance et de contrôle politique

S’il fallait un nouvel indice que le Parti est engagé dans une mise aux normes dont les allures dépassent la politique et touchent de manière plus sensible aux mœurs et à la façon de penser - ce qui rapproche le régime d’un totalitarisme -, il faudrait s’intéresser aux rumeurs d’inventaires discriminatoires en cours dans une des grandes universités de Shanghai.
Comme souvent en Chine, l’information qui fait le tour des réseaux sociaux, s’appuie sur une fuite révélant le contenu d’une directive secrète. L’Université de Shanghai fondée en 1922, regroupant trois campus et une trentaine de lycées et collèges fréquentée par 55 000 étudiants, aurait ordonné à toutes les institutions relevant de son autorité de (...)

Nouvelles de la pandémie

Depuis, avril 2020, l’appareil ayant déclaré la victoire contre le virus, ne communiquait plus aucune information sur la situation de l’épidémie dans le pays.
Il s’est aussi ingénié à tenir à distance toute enquête approfondie sur l’origine du virus, y compris au moyen de sévères représailles, notamment contre l’Australie qui exigeait plus de détails sur l’hypothèse d’une fuite de laboratoire. Aujourd’hui, soucieux de protéger sa réputation de premier pays à avoir maîtrisé la pandémie grâce à la rigueur exemplaire de ses contremesures visant à un bilan de « zéro covid », à la moindre résurgence épidémique, il ne lésine ni sur les moyens, ni sur la répression administrative. Face à des surgissements sporadiques (...)

Au Henan et à Zhengzhou, la « Ville-éponge », un remarquable effort de solidarité des géants du numérique

La simultanéité des inondations au Henan et en Europe y est assurément pour quelque chose. Pour la première fois de mémoire récente, l’inconscient chinois est confronté à l’idée que la Chine ne serait plus la championne des catastrophes provoquées par la puissante nature subjuguant l’insignifiance des individus .
Peut-être est-ce la raison subliminale des hyperboles de la station météorologique de Zhengzhou. A la mi-juillet, elle déclarait que les pluies torrentielles qui, depuis une semaine s’abattent sur cette région centrale souvent inondée, n’avaient pas eu d’équivalent depuis mille ans.
Le ton de la surenchère catastrophique avait été donné peu avant par le Bureau de ressources hydriques du Henan. Les (...)

Le très faible enthousiasme pour la « politique des trois enfants »

Comme un contrefeux interne au mouvement d’expansion global de la Chine qui, depuis Xi Jinping diffuse une vaste énergie de retour de puissance, se développe actuellement parmi la jeunesse chinoise, un mouvement d’idées contraires que les plus critiques appellent 混消 hunxiao, vocable complexe dont la traduction flotte entre « Involution », « repliement », « régression » ou même « chaos ». (混 - hun = brouiller, perturber ; 消 – xiao = abolir, effacer).
L’état d’esprit accompagne la récente décision de l’appareil d’autoriser trois enfants par couple. Prise après celle de 2015 qui mettait fin à 36 ans d’une très sévère limitation des naissances à un seul enfant dont QC a maintes fois analysé les abus et les effets (...)

Mise aux normes des écoles privées. Une page se tourne

Poursuivant la politique prônée par Xi Jinping de mise aux normes marxistes décrite par Alice Ekman dans « Rouge vif » (ed. de l’Observatoire, 2020), mâtinée d’arrière-pensées nationalistes anti-occidentales, le 14 mai, le gouvernement a annoncé un série de mesures destinées à contrôler les programmes des écoles privées et les capitaux qui les financent. La nouvelle loi dont le but officiel est aussi de réduire les coûts pour alléger les charges des familles et relancer la natalité, entrera en vigueur le 1er septembre.
Elle prohibe l’enseignement des programmes étrangers dans les écoles privées allant de la maternelle à la neuvième année (qui concerne les élèves jusqu’à 15 ou 16 ans) et interdit qu’elles (...)