Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Album

C.C.Eyes only. Pour les Conseillers du Commerce Extérieur confinés à Shanghai. Chapitre I

Rémie Gedoie (pseudonyme), contributeur régulier de QC, sous plusieurs identités (une autre est Louis Montalte) est aussi Conseiller du Commerce Extérieur (CCE) dont l’expérience en Chine en fait depuis trente ans un commentateur critique écouté de l’action économique de la France en Chine.

QC publie sous sa plume iconoclaste souvent râpeuse et crue, un feuilleton - fiction dédié à ses amis CCE sévèrement confinés à Shanghai par les effets de la politique de zéro-Covid mise en œuvre par le gouvernement chinois.

Les péripéties aventureuses des héros Français et Chinois confrontés à la puissante bureaucratie de l’appareil de sécurité sont aussi l’occasion de commentaires éclairés sur le système politique et la société, par ce fin connaisseur de la Chine.

En décembre 2019, après la visite officielle du Président Macron à Pékin du 3 au 6 novembre 2019 (Visite d’État en Chine), il avait signé un article sur QC stigmatisant la survivance anachronique des aides françaises à la Chine dans la cadre des actions de l’AFD (lire : Mais que fait donc l’AFD en chine ?)

La Rédaction.


Ce petit polar est dédié à mes amis CCE de Chine pour qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls face au COVID et dans les temps difficiles qu’ils traversent.

La FIPEP, Fédération Internationale Pour l’Extermination des Pandas, est et sera toujours, de tout coeur avec eux dans cette épreuve...

Un merci à Michel LABIE et à François SASTOURNÉ qui ont accepté d’émender et de corriger mon texte, avant sa parution et à Bruno Gensburger pour la photo de couverture.

AVERTISSEMENT

Toute ressemblance avec des CCE existants ne peut être qu’amicalement fortuite. Seuls les esprits bistournés et cauteleux verront dans les noms donnés aux personnages de cette nouvelle, des homologies douteuses ou des rapprochements inconsidérés avec des personnes de leur connaissance...

Chapitre 1

 Si tu fais Jeanne Sourza, moi, je ferai Raymond Souplex...

Danjou leva un regard morgue et affligé vers Grodègue qui s’avançait vers lui.
A cette heure matinale, le square du Dr Variot était vide... Le banc brillait encore d’une fine couche de rosée froide.

 Explique moi ?

 C’est à toi que je retourne la question, lui répliqua Grodègue. Si tu nous rejoues un remake de
« Sur le Banc », autant te prévenir tout de suite, on doit être parmi les derniers dinosaures à avoir entendu parler de cette émission de radio... Cela fait bien soixante ans qu’elle a disparu des ondes... Tout le monde l’a oubliée depuis belle lurette... Ma mère n’aurait pour rien au monde, manqué un épisode et nous, on était tous assis sagement autour d’elle à écouter... C’était juste avant « ça va bouillir » avec Zappy Max... Dis donc... Ça nous rajeunit pas...

Et aujourd’hui, c’est toi qui me convie à jouer les clodos avec toi... Comme il est trop tôt pour le kil de rouge et le camembert, j’ai amené des croissants et des pains au raisin...Baille de ouais, tu sais que les bistrots, ce n’est pas ce qui manque, dans le coin... Un petit poêle bien chaud et un crème brûlant, ça ne nuirait pas au décor... C’est quand même plus confortable...

 Ce n’est pas un temps à affronter les miasmes des autres consommateurs. Depuis qu’ils nous conseillent d’éternuer dans nos coudes, dès qu’il y en a un qui lève un bras pour commander, j’ai l’impression de voir voltiger les virus... Assieds-toi et ouvre ton paquet de croissants ; j’ai amené ma Thermos de café et deux quarts en alu... Ça nous rappellera nos campagnes...

 A propos, Bonne Année...

 Tu n’as qu’un mois de retard mais merci...

 Ben mon colon... Oh, je m’excuse, mon général... Pour un grand sinologue tu te poses là... Je te rappelle que nous rentrons dans l’année du tigre, au cas où tu l’aurais oublié, c’est le nouvel-an chinois...

 Je ne l’ai pas oublié ! Ronchonna Danjou, cela m’était simplement sorti de la tête... La rumeur dit même que c’est le tigre d’eau...

 Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi ! Laisse les cons rajouter l’eau après le tigre ! Tu as déjà vu des chinois dire tigre d’eau, boeuf de fer ou dragon de terre ? C’est l’année du Tigre, point barre ! Laisse la flotte pour les gogos...!

 Tu as raison... Un point pour toi

 Je te remercie de me donner raison sur ce point mais cela n’explique pas pourquoi tu m’invites à jouer les clodos sur un banc, de bon matin ?

 Ce sont les rigolos d’à côté...

 Quoi, le Bureau des Légendes ? Je croyais que tu n’étais plus en odeur de sainteté chez ces zoulous ? Ils recrutent à nouveau chez les grabataires ? Dis donc, ça a dû leur faire un mal de chien à l’anus que d’avoir à refaire appel à toi...C’est quoi ton problème ?

 Mon problème, c’est qu’ils ne veulent plus me voir sauf quand quelque chose les emmerde et s’ils y sont obligés...

-Et qu’est-ce qui les emmerde ?

 Toi...

 Moi ? Mais je suis vacciné !

 Tu es peut-être vacciné mais tu les emmerdes... -Explique...

 Bon... Prends ce café et un croissant et ne m’interrompt pas tout le temps, sinon on ne va jamais y arriver !

Le président de la section Chine des CCE a disparu. -C’est quoi un président de la section Chine des CCE ?

 Puteborgne ! Je t’ai dit de ne pas m’interrompre ! En plus, joue pas au con ! Tu sais très bien de quoi il s’agit ! Ils sont une centaine d’expatriés à avoir été nommés Conseillers du Commerce Extérieur par le ministre sur proposition de l’ambassade. Ils sont répartis en trois chapitres : un à Pékin autour de l’ambassadeur et deux autres à Shanghai et Canton autour des Consuls généraux. Ils ont élu un bureau et un président et des vice-présidents, comme toute bonne association qui se respecte. Le président est un certain Guy Yaume et il aurait disparu depuis un peu moins d’une semaine.

 Et qui a signalé sa disparition ?

 Ta gueule ! Laisse-moi parler ! Tu m’emmerdes !

 Ha ? Toi aussi ?

 D’abord, personne n’a signalé sa disparition...

Grodègue, qui se préparait à mordre un bout de croissant, s’arrêta à mi-chemin mais Danjou le stoppa net dans son élan avant qu’il n’ait pu articuler le moindre son.

 Suffit ! j’ai dit... Personne n !a signalé sa disparition mais ils se sentent un peu le cul sale là-bas... Il désigna, d’un léger coup de menton, la direction du Boulevard Mortier derrière la piscine Georges Vallerey, la fameuse piscine des Tourelles...

La boîte de Yaume a vendu des contrôleurs de vannes pour le laboratoire P4 de Wuhan ; il y a donc encore potentiellement accès... Un énarque de service s’est levé un matin avec l’idée géniale que le sieur Yaume pourrait peut-être travailler un peu pour eux... Histoire de voir s’il n’y aurait pas quelques informations à glaner... Sauf que par les temps qui courent, cambrioler Fort Knox doit être plus facile que de poser des questions sur le P4 à Wuhan...

Le Yaume qui n’est sans doute pas le dernier des cons, n’était donc pas outre mesure emballé... Alors, ils n’ont rien trouvé de mieux que d’envoyer deux pingouins pour le titiller un peu et voir s’il ne pouvait pas quand même aller à faire des petites enquêtes... Pas sur le thème, tu vas y aller ou on te botte le cul... Plutôt la partition gentille, la patrie a besoin de toi, avec la marseillaise en toile de fond...

Le dernier coup qu’ils s’apprêtaient à l’émoustiller, il y a de ça huit jours, ils sont tombés sur deux chinois malabars qui puaient les chaussettes à clous, qui les ont envoyés se faire voir ailleurs... Depuis, sa femme a un manche à balai dans le derche et répète inlassablement que tout va bien et qu’il est en déplacement en province, sur un ton destiné à convaincre un cancéreux qu’il est guéri mais qu’il ferait néanmoins mieux d’accepter l’extrême onction...

Bien entendu, ce que je te raconte, c’est la version officielle qu’ils m’ont servie... Cela peut tout aussi bien être une toute autre histoire comme le coup classique du corbeau et du renard...

 Ils voulaient le faire chanter pour lui piquer son calendos ? 5

-Mais non, mon gros bêta... Imagine que tu veuilles t’emparer des plumes de la queue d’un corbeau ; le meilleur moyen, c’est d’en trouver un qui tient un fromage... Tu parles qu’aujourd’hui, tous les corbeaux ont lu les fables de La Fontaine...! Tu lui fais le coup du plumage et du ramage et tu peux être sûr qu’à un moment ou un autre, il va te tourner le dos pour protéger son claquos... Et là, bing, tu lui piques les plumes du cul !

 J’ai rien compris...

 Je veux dire par là que ce n’est peut-être pas son fromage mais plutôt ses plumes qui intéressent nos amis... Si cela se trouve, ils essayaient de se servir de Yaume, pour couvrir quelqu’un d’autre... Je dis ça, mais c’est de la pure spéculation... Je veux simplement dire qu’ils sont peut-être en train de nous mentir à nous aussi...

Dans cette histoire de P4, tous les politiques se sentent mal à l’aise... Ils sont peut-être en train de nous jouer une scène, du genre « il faut sauver le soldat Mérieux »... Parce que, derrière l’Institut Mérieux, tu dois avoir un paquet de mal-au-trous de tous bords qui ne doivent pas sentir la rose...

Alors, va savoir ce qu’ils voulaient vraiment lui demander de faire à notre ami Yaume... Effacer des traces, se dénoncer pour un crime qu’il n’a pas commis... Avec eux tout est envisageable... Tu sais comme moi, que dans cette maison, parfois, il peut y avoir des tordus..

Dans tous les cas, ils ne savent pas trop quoi penser actuellement... Yaume a pu s’enfuir pour échapper à des pressions trop fortes... Mais cela n’expliquait pas la présence des deux malotrus, à son domicile... Ou alors, les chinois ont eu vent des agissements de nos barboteurs de piscine et ils se sont mis dans la tête que le Yaume en question détenait vraiment un secret sur le P4... ça pourrait expliquer le fait qu’ils l’aient mis hors de circulation... Ou bien, ils ont pu se convaincre qu’il était déjà un des nôtres et il l’ont coffré en vue d’un marchandage ultérieur...

Je te fais un inventaire à la Prévert mais on peut encore imaginer mille autres scénarios...Quoi qu’il en soit, là-haut, ils trouvent que ça tombe mal... Les relations avec la Chine sont loin d’être à leur meilleur niveau... On est en plein COVID avec des jeux olympiques sous tension et une campagne présidentielle qui s’approche et où tous les coups sont permis...

Alors, tout là-haut, encore plus haut, ils se disent que si on pouvait éviter un clash avec la Chine, en ce moment, ça ne serait pas plus mal... D’autant plus qu’ils espèrent toujours signer le mirifique contrat de l’usine de retraitement nucléaire... On serait, paraît-il, à deux doigts d’un accord... Politiquement, cela pourrait être un joli coup...

 Tu déconnes j’espère... Tu n’es pas sérieux ! Ils ne t’ont tout de même pas refait le coup du contrat nucléaire ! Pas ce contrat de merde ! Ça fait quarante ans que nos « amis » chinois nous empapaoutent avec le nucléaire... On a eu d’un côté, des ingénieurs nucléaires tellement naïfs qu’ils se sont fait piquer leur savoir-faire et leurs technologies en deux coups de cuillères à pot et de l’autre un EDF, distributeur d’électricité qui s’est mis dans la tête qu’il pouvait également être industriel et maître de projets...

C’était déjà une piètre administration quant à la production et à la distribution d’électricité mais ils ont réussi à faire pire en tant qu’industriel... La belle équipe... Elle a réussi à faire en Chine, aussi bien qu‘en Finlande ! Quant à ce contrat mythique, cela fait plus de vingt ans que nous courons après... Les chinois jouent avec nous comme un chat avec une souris ! ils accepteront de signer ce projet quand Orano acceptera de leur donner de l’argent pour qu’ils le signent... Et tu sais quoi ? Je crois qu’ils sont tellement cons nos survivants du nucléaire, qu’effectivement, ça ne devrait pas tarder !

 Ce qu’il y a de bien avec toi, c’est qu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour que tu démarres en roue libre... Qu’est-ce que tu connais au nucléaire ? Te voilà expert maintenant ? Tu connais le mot ultracrépidarianisme ? Paraît que nos amis belges l’ont élu comme mot de l’année ! Cela veut dire parler en expert de sujets que l’on ne connaît pas...

 Ouais... Mais j’en connais assez pour savoir quand on m’empapaoute ou pas... Je te l’ai déjà dit cent fois mais je te le redis quand même : quand tu vois dans le miroir que tu as deux paires de couilles, faut pas crier victoire ! C’est vraisemblablement parce qu’il y a quelqu’un qui t’enc...

 Je sais... Je sais...Tu te répètes... Tu radotes... Tu fais dans l’éculé, si tu permets cette expression...

-Peut-être que je radote mais à part ça, j’ai toujours pas compris ce que j’ai à voir avec ton histoire... Je résume : il y a un mec, titillé par nos barbouzes sur le mode « la Patrie a besoin de toi », puis qui disparaît des radars, pour des raisons professionnelles d’après ses proches qui n’ont pas l’air de s’inquiéter des masses...

Notre ancienne maison a déjà ses deux clampins sur place, pour éclaircir la situation en cas de besoin... Ce n’est peut-être pas tout à fait vrai mais, c’est en tout cas, ce qu’ils t’ont servi... Alors, qu’est-ce qu’ils veulent de plus ?

 Toi.

 Quoi moi ?

 Bien, si tu me laissais finir... Le fait nouveau, c’est que les chinois se sont réveillés hier... Ils ont demandé si nous avions des nouvelles de ce Guy Yaume et ils nous ont proposé leur aide...

 Ils ne manquent pas d’humour les copains... Mais je ne vois toujours pas ce que nous deux, et moi surtout, nous venons faire dans ce boxon...

 Quand je disais les chinois se sont réveillés, j’aurais dû être un peu plus précis... Notre copain Weng s’est réveillé...

 Weng, ce vieux renard ! Il n’est toujours pas à la retraite celui-là ? Qu’est-ce qu’il mijote encore ce scélérat... Le dernier coup que je lui ai téléphoné, il m’a dit qu’il était quasiment à la retraite...

 En semi-retraite apparemment... Avec, semble-t-il, un bureau, au milieu des grands manitous... Et quand je te dis au milieu des grands manitous, ce n’est pas de la blague... Son bureau n’est pas à côté de la place Tiananmen, avec la Sécurité d’État... Non, Monsieur prend sa semi- retraite, à Zhongnanhai, parmi les pontes du régime...

Je te le fais en court : il a rajouté qu’il ne voulait traiter qu’avec toi ou à la rigueur avec moi... Tu saisi le scoop... ? Quand la Taupinière a compris qu’il parlait sérieusement, nos Grands Barbouzes ont failli avoir une apoplexie... Ils ont hurlé, refusé, marchandé, menacé... Weng leur a dit d’aller se faire foutre et de ne rappeler que lorsqu’ils auront bien compris le message... La mort dans l’âme, ils se sont décidés à m’appeler...

 Hé bien... Te voilà bon pour 15 jours de quarantaine à Pékin... Paraît que cela se passe dans des hôtels pas terribles, avec une bouffe dégueulasse...

 Tu es déjà sénile ou tu le fais exprès ? Primo, Weng compte sur toi et secundo, tu comprends bien que si j’avais pu partir, malgré la forte envie qui me démange de les envoyer balader, j’aurais fait comme tu vas bientôt le faire, j’aurais dit oui... Mais j’ai été retoqué pour raison de santé... Pour moi c’est impossible...

 Tu aurais pu m’en parler... Tu as pourtant l’air en pleine forme...

 Ce n’est pas si grave... Je perds seulement la vue... Il faut que je me fasse opérer... J’ai une opération de prévue dans une dizaine de jours... C’est sérieux mais le fait même qu’ils proposent un traitement, laisse penser qu’il y a peut-être une petite chance qu’il y ait un peu de lumière après le tunnel... Faut rester optimiste... Mais toi, d’après les infos que l’on m’a refilées, ton dernier bilan de santé est plutôt bon...

 Tu parles ! Mon médecin traitant s’est fait une luxation de la joue, à force de faire des grimaces en le lisant... Mais, j’y pense, comment sais-tu que mon dernier bilan de santé est satisfaisant ?!

 Tu dois bien te douter que c’est la première chose sur laquelle « ils » se sont jetés après l’appel de Weng... Ils ont dû sauter de joie quand ils ont vu que j’étais hors-service mais j’aurais bien voulu voir leur tête quand ils ont vu que tu tenais encore debout...

 Tu ne serais pas en train d’insinuer que je suis assez con pour dire oui et de m’annoncer que je vais me taper 15 jours de quarantaine, pour faire plaisir à Weng ?

 Si... De toute façon, tu n’as pas le choix... Mais, il va falloir faire fissa, parce que, figure-toi, tu voyageras seul dans un avion privé... Ne rêve pas ! Ce n’est pas parce que c’est toi...! Un avion doit partir au Japon chercher un « rapatrié sanitaire »... Ne me demande pas quel rapatrié sanitaire se cache là-dessous mais ce n’est pas notre problème...

Toujours est-il que tu vas profiter du vol qui fera une petite escapade par la Chine... Un vol en jet privé ! Tu ne pourras pas dire que l’on ne prend pas soin de toi ! La contrepartie c’est qu’on n’a pas une minute à perdre... On va te faire passer tous les tests possibles des narines jusqu’au trou de balle. On va avoir tout juste le temps... Sinon, a priori, tu évites la quarantaine, à ton arrivée... Weng a, paraît-il, mis en place un dispositif un peu sur le modèle de ce qui a été organisé pour les jeux olympiques... Pas besoin de visa pour les sportifs et leurs accompagnateurs qui sont confinés dans une grande bulle sanitaire...

Tu ne resteras que trois jours en confinement... Weng dit qu’il s’est arrangé pour que tu puisses sortir de ta bulle sanitaire après deux tests négatifs consécutifs...

Sur place, tu pourras, si tu en a besoin, être épaulé par Bruno Cassebourg... C’est un ancien interprète officiel qui fait des piges pour la maison... Mais tu as déjà travaillé avec lui, je ne vois pas pourquoi je perds mon temps à t’expliquer qui il est... Il sera sur place avec une équipe de France 2 qui couvrira l’ouverture des J.O. ; lui, il sera coincé dans la bulle sanitaire mise en place autour des Jeux Olympiques mais il connait encore pas mal de monde sur place et il pourra te débroussailler quelques pistes si cela peut t’aider...

 Quand tu m’as proposé de te rejoindre dans ce square, à deux pas des Lilas, j’ai senti que cela ne sentait pas bon mais, là c’est pire encore, c’est purement et simplement un guet-apens... En fait, tu avais déjà tout préparé jusqu’aux moindres détails... Tu me laisses quand même le temps de passer chez moi prendre quelques affaires et mon passeport ?

 Pas le temps... Il faut qu’ils te testent, qu’ils te briefent et qu’ils peaufinent ta couverture... Tu vas avoir un nouveau passeport et des types sont passés chez toi après ton départ faire ta valise. De toute façon, tu auras le budget pour t’acheter ce qui te manque sur place, le cas échéant... Je t’emmène donc directement rue des Tourelles où des gars nous attendent pour te prendre en charge... On n’a pas de temps à perdre...

 Tu es vraiment un enfant de...

 Pas de compliments, je t’en prie... On est entre amis...

 Pourquoi ai-je comme l’impression de me faire couillonner comme un débutant...

 Peut-être parce que, si tu n’es sûrement plus un débutant, tu es néanmoins resté un gros couillon... Bon allez, je te livre à tes tortionnaires et ensuite j’essaierai de rentrer en contact avec quelques CCE qui sont coincés à Paris par la crise sanitaire... Ils sont, paraît-il, toujours proches de leurs collègues CCE en Chine... Je vais essayer d’en voir quelques uns. Si j’apprends quelque chose d’intéressant, je t’enverrai un petit rapport avant ou après ton décollage, histoire d’agrémenter ton voyage...

_Pour le reste, sois content, je t’ai négocié les meilleures conditions possibles pour ton séjour là- bas... Hôtels 5 étoiles, voyage en première sur place et budget quasi illimité...Le Bureau est toujours aussi pingre ; ils gueulaient comme si j’étais un arracheur de dents... Tu ne peux pas savoir comme cela m’a fait plaisir de les faire cracher un peu. Sur cette mission, tu vas enfin pouvoir ressembler, de loin, à James Bond... Les gadgets en moins, bien sûr...

 J’aurais également droit aux James Bond Girls ?

 Tout ce que tu voudras si c’est pour les besoin de l’enquête... Bon, enfin quand même, faudra ramener les factures... Tu connais la maison...!

J’espère aussi que tu es conscient que tu n’as pas grand chose à attendre de nos copains maitres-nageurs... Ils ne te tolèrent qu’à cause de l’insistance de Weng et ils essaieront sans doute de se débarrasser de toi dès qu’ils sauront ce que Weng à dans la tête ou si tu fais le moindre faux pas...

-Ouais... Ça va... Il faut dire que pour des petits jeunes dans la force de l’âge, cela ne doit pas être très drôle de voir que l’on fait appel à des vieux cacochymes comme nous...

Je me demande vraiment ce que le père Weng mijote encore et dans quel bourbier il va encore nous fourrer...


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

C.C.Eyes only. Pour les Conseillers du Commerce Extérieur confinés à Shanghai. Chapitre IV

C.C.Eyes only. Pour les Conseillers du Commerce Extérieur confinés à Shanghai. Chapitre III

C.C.Eyes only. Pour les Conseillers du Commerce Extérieur confinés à Shanghai. Chapitre II

Une exposition de gravures sur bois, de Hu Jie, sur le « grand-bond-en-avant » et la « révolution-culturelle »

« Écrans de Chine » 2021, un beau millésime !